Размер:
Цвет:
Флаг автономного округа-Югры

Province pétrolière et gazière de Sibérie occidentale

Le premier groupe de prospection pétrolière soviétique est arrivé à Iougra en février 1935. Il a été dirigé par Victor Vassiliev, un ingénieur de 24 ans. Il a été le premier géologue à confirmer la présence de suintements naturels de pétrole sur le fleuve Iougan dans le district de Sourgout. 2,5 tonnes d'équipement a été livré au site de forage par voie aérienne. Deux autres tonnes ont dû être transportées par des chevaux, car le chemin de fer le plus proche passait à environ 1000 km du site de prospection. L'endroit était à peine accessible par sentier d'hiver. Les pionniers ont dû construire leur camp temporaire dans des conditions de froid extrême. Dans son rapport, Vassiliev a examiné la région d'Iougan en termes de géologie. Il a aussi décrit les villages de Maly Atlym et Samarovo visités par son parti un an auparavant.

Tous les changements importants d'après-guerre dans l'économie d'Iougra étaient liés à la prospection, à l'exploration et au développement des gisements de pétrole et de gaz. Le 21 septembre 1953, à Bérézovo, l'équipe de prospection pétrolière dirigée par A.G. Bystritsky a enregistré pour la première fois la venue de gaz naturel sur le puits R-1 en Sibérie occidentale. Le 23 juin 1960, l'équipe dirigée par un superviseur de forage S.N. Ourousov a trouvé le premier pétrole dans les environs de Chaïme. Plus tard, les champs pétrolifères de Megion, d'Ouest Sourgout, de Pokour, de Vatine, de Mamontovo, de Salym, de Pravdino et d'autres ont été découverts. En 1965, le premier pétrole a jailli du marais de Samotlor. Le gisement unique et mondialement connu de Samotlor tient le premier rang dans le District autonome des Khantys-Mansis – Iougra en termes de volume de production, il a déjà produit 2,67 milliards de tonnes de pétrole.

Le pétrole dans la région est de haute qualité. Il peut être claire (« huile blanche »), noire, mais dans la plupart des cas, il est brun. Ses caractéristiques et sa composition peuvent différer considérablement même au sein d'un même gisement.

En 2013, 255,1 millions de tonnes de pétrole ont été produites sur le territoire du District autonome. 8 nouveaux gisements ont été mis en développement.

La production totale de gaz à Iougra en 2013 était de 33,0 milliards de m3. Il s'agissait principalement de gaz associé au pétrole. Le taux d'utilisation de gaz associé au pétrole en 2013 était de 91,4%. Dans un proche avenir, il est prévu que ce taux atteindra 95%. La majeure partie est destinée aux usines de traitement du gaz, 8% est utilisé par les centrales électriques à turbine à gaz et des générateurs à gaz, 6% est utilisé par les champs pour leurs propres besoins. 5% de gaz associé au pétrole est consommé par la centrale hydroélectrique de Sourgout, et une petite quantité est utilisée par les municipalités d'Iougra. En raison de ses réserves d'hydrocarbures prouvées, de ses capacités de production, de son infrastructure industrielle et de sa viabilité commerciale, le District autonome continuera d’être la principale base stratégique réserves d'hydrocarbures de la Russie au cours des prochaines décennies. 475 gisements de pétrole et de gaz ont été découverts sur le territoire du District autonome des Khantys-Mansis. La longueur totale du réseau de pipelines de la région est de 107 000 km.