Размер:
Цвет:
Флаг автономного округа-Югры

Services de santé

Au tout début du XXe siècle, un scientifique, économiste et ethnographe russe Dounine Gorkovitch a écrit à propos de nos terres septentrionales : « La situation du système de santé ici est si insatisfaisante qu'il est tout à fait incapable de répondre aux besoins de la population. Il y a 100 tavernes, 80 églises, 35 écoles et seulement 2 hôpitaux dans toute la région. »

Deux médecins du District travaillaient dans les districts municipaux de Sourgout et de Bérézovsky, et un médecin invité dans le district municipal d'Obdorsky. La population locale souffrait de la variole, du typhus, de la syphilis, de la tuberculose, de la teigne, du trachome et des maladies infectieuses infantiles. Ils ont été traités par des chamans.

En 1917, il y avait déjà 2 hôpitaux pour 20 lits sur le territoire du futur Iougra, deux postes ambulatoires sans médecins, 5 postes de santé ruraux avec des médecin auxiliaire et des sages-femmes (de accoucheuses). Chaque année, des équipes médicales de traîneaux et de ski de Tioumen, d'Omsk et de Moscou étaient envoyées à Iougra pour y fournir des soins médicaux et prendre des mesures de prévention des maladies.

La situation du système de santé s'est progressivement améliorée. Des nouveaux hôpitaux et des postes de santé ruraux ont été ouverts. Actuellement, toutes sortes d'organisations médicales du District autonome emploient près de 8 000 médecins et plus de 2 000 personnels paramédicaux.

Dans les organisations médicales du District autonome travaillent les travailleurs ayant les diplômes : 230 candidats des sciences médicales, 18 doctorats en médecine, ainsi que des titulaires de diplômes honorifiques tels que de docteur honoris causa de la Russie, d'expert en soins de santé, d'expert en soins de santé honoré d'Iougra.

Chaque année, près de 10 000 patients reçoivent des soins médicaux de haute technologie dans les établissements de santé d'Iougra, et environ 2 000 citoyens d'Iougra sont traités dans les centres médicaux fédéraux. Des soins médicaux de haute technologie sont disponibles dans le District autonome dans toutes les disciplines de la santé à l'exception de la transplantation. En 2014, il a été décidé d'établir un centre de transplantation rénale à Iougra. Un groupe de travail a été créé pour l'élaboration d'un concept régional du développement de la transplantation d'organes et de tissus.

La croissance des soins médicaux de haute technologie à Iougra se démontre par les centres de santé ophtalmologiques et d'oncologie, ainsi que par l'hôpital multiprofil de 1 100 lits qui est en construction à Nijnévartovsk. Le gouvernement prend toutes les mesures nécessaires pour assurer un approvisionnement ininterrompu des consommables médicaux nécessaires à ces établissements.

Les organisations médicales d'Iougra ont des équipes médicales dédiées visitant régulièrement les localités éloignées pour effectuer un dépistage de la population et identifier les patients nécessitant des soins médicaux de haute technologie.

Le principe de zonage est utilisé pour assurer une accessibilité égale des soins médicaux à la population du District autonome. 5 zones ont été créés avec les centres dans les grandes villes d'Iougra. Les organisations médicales de ces centres fournissent des soins médicaux spécialisés à la population des localités voisines en tenant compte de l'accessibilité des transports. Les centres fournissent toutes sortes de soins médicaux : la périnatalogie, la cardiologie, l'oncologie, la traumatologie, la psychiatrie, la toxicologie, la physiatrie, et la dermatovénérologie.

Il est prévu de commencer à utiliser les techniques de l'autogreffe de cellules souches pour les maladies hématologiques et le traitement du cancer, et de poursuivre le développement de techniques diagnostiques et thérapeutiques de médecine nucléaire.

Les objectifs du système de santé du District autonome des Khantys-Mansis sont l'amélioration de la santé de la population, la réduction du taux de mortalité et l'allongement de l'espérance de vie de la population.